contribuez

Le mouvement open data atteint une étape importante de son développement : maturité des collectivités pionnières, implication de nouveaux acteurs, cadre réglementaire renforcé qui entraine la généralisation des démarches open data dans les territoires. En effet, au titre de la loi République Numérique, promulguée en octobre 2016, près de 4500 collectivités locales (communes, EPCI, départements et régions) sont tenues de publier en open data, par défaut, leurs données non protégées, et cela au plus tard le 8 octobre 2018.

Différents dispositifs d’accompagnement sont mis en oeuvre par les collectivités et l’Etat pour soutenir ce mouvement : PIA2-volet opendata territorial, OpenDataLocale, Validata… Le secteur privé s’investit dans ce domaine en offrant de nombreuses solutions à destination des acteurs publics : conseil, formation, plateformes techniques pour la publication et l’exploitation des données, production d’applications réutilisatrices.

Si l’open data est une facette essentielle de la démarche de Gouvernement Ouvert pour sa contribution à la transparence de l’action publique et à l’implication des citoyens dans la décision publique, les données ouvertes deviennent aussi un élément structurant de l’innovation et du développement économique des territoires et des entreprises. De nombreux écosystèmes s’en nourrissent (villes et territoires intelligents, opérateurs de la mobilité, développement durable, etc) et les acteurs publics interviennent très souvent financièrement pour soutenir directement ou indirectement ces dynamiques économiques.

L’open data doit faire l’objet d’une évaluation permanente, qui permette de reformuler les objectifs stratégiques fixés, de mesurer les résultats quantitatifs et qualitatifs obtenus et d’analyser l’impact des actions au regards des finalités recherchées.

La capacité de mesure du développement de l’open data dans les territoires est essentielle pour la compréhension des enjeux territoriaux et pour guider les actions dans ce domaine.

L’Observatoire open data des territoires consiste à évaluer en continu l’ouverture des données dans les collectivités territoriales sur les dimensions quantitatives et qualitatives.

Pour cela, l’Observatoire collecte les données de façon semi-automatique et élabore des indicateurs agrégés. Il s’appuie sur la mise en place d’outils de collecte et de traitement. La restitution est adaptée aux différents usages : document de synthèse et d’analyse, outils de consultation interactifs, base de données brutes.

Après la présentation d’une version bêta au mois de mars 2018, la première version de l’Observatoire sera disponible en octobre 2018 et des mises à jour annuelles seront publiées à partir de 2019.

L’Observatoire est co-financé par la Caisse des Dépôts, Etalab et OpenDataFrance. Il est produit par OpenDataFrance avec le soutien technique de la société Jailbreak.

La plateforme est constituée de 3 niveaux

 1 – Collecte automatique des données disponibles sur le web

Portail (nom de la collectivité, lieu de publication, catégorie territoriale, …), jeux de données (nature, thème, typologie, accès), cas de réutilisation et d’animation  (entrée semi-automatique dans ce cas) .

2 – Traitement et création des indicateurs

3 – Restitution

Indicateurs synthétiques et analyse

  • Collectivités open data
    • Nombre
    • Type (région, départ., EPCI, commune)
    • Répartition géographique
    • Taille
  • Jeux de données
    • Nombre
    • Date
    • Thématique
    • Mode d’accès
    • Qualité
    • Licence de publication
  • Plateformes de publication
    • Nombre
    • Type (web, dédié, mutualisé)
    • Solution technique
    • Porteurs/Contributeurs
  • Usages
    • Réutilisations : applications, exploitation des données, ….
    • Trafic
  • Animation territoriale
    • Stimulation de la réutilisation (externe ou interne)
    • Accompagnement des producteurs

Données brutes en open data

Consultation interactive (fin 2018)