contribuez

Les grandes étapes du projet

  • V0 (mars 2018) : prototype de l’Observatoire
    • Site web de l’observatoire
    • Premiers indicateurs
    • Données brutes en open data (avril 2018)
  • V1 (octobre 2018) : Observatoire opérationnel
    • Consolidation du modèle de données
    • Finalisation de l’outillage de collecte, de stockage et de traitement des données
    • Elargissement progressif du corpus d’observation à d’autres types d’acteurs territoriaux
    • Elaboration d’une enquête par questionnaire pour compléter le recueil automatisé
    • Création d’un outil de visualisation dynamique des principaux indicateurs (Laboratoire)
  • Edition annuelle de l’Observatoire : restitution et analyse régulière à partir de 2019

Le périmètre

Le corpus de collecte et d’analyse des plateformes, des acteurs et des données traités dans le cadre de l’Observatoire est évolutif.

Dans la version d’octobre 2018 (v1), nous avons étendu le périmètre initial des collectivités stricto sensu à d’autres types d’acteurs :

  • Autres Groupements de Collectivités Territoriales : Syndicat Mixte, (voir BANATIC) …
  • Organismes Associés des Collectivités Territoriales : GIP, Office de tourisme, Association, …
  • Délégataires de Service Public Territorial

On retrouve ainsi dans cette extension des approches thématiques ; Transport, Tourisme, Energie, Urbanisme, …

Les plateformes d’Infrastructures de Données Géographiques ne sont pas reportées dans cet Observatoire, elles sont très bien analysées et présentées sur le portail : https://geo.data.gouv.fr/fr/

Dans cette version, les services déconcentrés de l’état ne sont pas pris en compte (gisements et jeux de données).

Les techniques de collecte de données

Le principe de base est de rendre le plus automatique possible la collecte de données. La plateforme collecte donc de nombreuses données accessibles sur le web. Elle sonde notamment les grandes plateformes connues (data.gouv.fr), les grands portails mutualisés (DataSud, …), les principales plateformes techniques de base (CKAN, OpenDataSoft, MGDIS).

Dans certains cas, les plateformes de publication ne sont pas suffisamment référencées pour être exploitées. Des entrées manuelles peuvent être opérées. C’est le cas notamment de site web de collectivités peu connues.

Enfin, les données qualitatives sont rarement disponibles sur les plateformes. Il s’agit par exemple des applications ré-utilisatrices, des animations menées dans les territoires et des dispositifs d’accompagnement des collectivités à la publication. Ces données seront entrées via un site de collecte qui sera développé dans le courant de l’année 2018.

Le modèle de données

Aperçu simplifié du modèle de données de l’Observatoire